Quel type de corset choisir ?

Tout l’intérêt d’un accessoire comme le corset réside dans sa pluralité. Il existe en plusieurs types qui ont chacun des singularités. Aussi, lors du choix du best shapewear, il faudra choisir le type qui vous plaît le plus, mais aussi le style qui met votre silhouette en valeur.

La typologie des corsets

Il existe un nombre impressionnant de corsets distinguables les uns des autres par leur forme. Tout dépend du résultat final que vous souhaitez obtenir. Ainsi, retenez au nombre des différents types de corsets existants qu’il existe :

  • le corset underbust : comme son nom l’indique, il s’arrête en dessous du buste. Il est conçu de sorte à couvrir uniquement l’abdomen et s’arrêter en dessous de la poitrine. Il doit donc se porter avec un soutien-gorge ;

  • le corset overbust : contrairement au précédent, il est spécialement conçu pour couvrir la poitrine et descend jusqu’à la taille. Il vous dispense du port de soutien-gorge ;

  • le corset plat : il est reconnaissable à son décolleté droit, marqué par un style d’époque, avec une pointe de modernité. On le destine très souvent aux femmes ayant une poitrine assez menues ;

  • le corset avec décolleté en cœur : il se distingue par la petite touche sexy que le décolleté apporte. Il est surtout destiné à mettre la poitrine en valeur, surtout les poitrines fortes ;

  • le bustier : reconnaissable à son style sans manche, il est généralement fabriqué en tissu extensible.

Les styles de corsets

Vous devez savoir qu’en dehors de leur typologie, les corsets sont des pièces de lingerie proposées dans divers styles. Ce sont autant de points à prendre en compte lorsque vous recherchez un best shapewear. Le but est de permettre à chaque femme, quelle que soit sa morphologie, d’être mise en valeur par le corset qui convient le mieux à sa silhouette.

Vous devez savoir que le corset underbust est celui qui est décliné en plusieurs styles. Si vous cherchez donc à varier les styles en fonction de votre morphologie, c’est vers ce type de corset qu’il faudra vous tourner. À ce propos, on recense les styles ci-après :

  • le Cincher : on le dit destiné aux femmes rondes, parce que sa forme marque la taille, mettant ainsi en valeur les courbes ;

  • le Trainer/cincher : ce style de corset se porte le plus souvent comme sous-vêtement lorsqu’il faut porter une tenue près du corps. Son rôle est de façonner la silhouette, même s’il est tout à fait possible de le porter pour faire du sport ;

  • le Longligne : contrairement au cincher, ce style de corset ne marque pas la taille, étant quelque peu longiligne. Il a plutôt pour but de mettre en valeur la taille et c’est pour cette raison qu’il convient davantage aux femmes fines de grande taille ;

  • le Wide Strap Corset : il est reconnaissable à ses très larges bretelles, offrant un maintien ferme. C’est d’ailleurs cette singularité qui le destine aux femmes ayant des épaules larges ;

  • le Waspie : ce corset est celui qui est utilisé le plus souvent pour affiner et avoir une taille de guêpe ;

  • le bodice : il se distingue des autres en étant le corset le plus couvrant.

Six astuces pour bien choisir sa valise

La valise est un bien indispensable dont les nombreux avantages ne sont plus à prouver. Mais puisqu’il existe une panoplie de modèles, de formes, de tailles et de dimensions, il convient donc de définir les critères qui vous aideront à mieux choisir la valise qui vous accompagnera durant vos séjours, qu’ils soient courts ou longs.

Découvrez, à travers cet article, 6 critères pour vous orienter dans le choix de votre valise.

Le type de valise

On distingue deux grandes catégories de valise : les modèles rigides et les modèles souples. En effet, les valises rigides sont plutôt légères et solides. Elles sont résistantes aux chocs et aux usures, ce qui assure la protection et la sécurité des affaires transportées. Ces valises sont connues et appréciées grâce à leur capacité interne maximale, car l’espace intérieur n’est pas encombré par les plis de tissu et de doublure.

Les valises souples sont extensibles. Elles sont équipées de différentes poches, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur ; ce qui permet un accès rapide aux affaires de première nécessité pendant le transport. Il faut noter que ce dernier aspect rend ce type de valise moins sécurisé. Mais les valises souples sont plus abordables en matière de coût.

Les roulettes

Pour faciliter la manipulation de la valise avec moins d’effort, il est recommandé d’opter pour une valise à quatre roulettes. En revanche, si l’on pense trainer sa valise sur une surface accidentée, il vaut mieux choisir une valise à deux roulettes.

La poignée

Elle doit être robuste. La poignée télescopique à arrêts multiples reste le meilleur choix puisqu’elle vous offre un confort inégalé dans le déplacement de la valise contrairement aux autres modèles. Vous pourriez donc la bloquer à la hauteur idéale.

Le Poids

Pour économiser sur le poids du bagage, une valise légère et spacieuse est la meilleure. Le poids est très important, car il permet d’emporter assez d’affaires sans être obligé de débourser des fonds supplémentaires. Le sac de voyage peut être une excellente alternative dans ce cas précis, car il ne pèse que quelques kilos, voire moins d’un kilogramme pour certains modèles.

Dimensions

Il est important de choisir les dimensions de votre valise tout en prenant en compte la durée du voyage. Pour un voyage léger, une valise cabine avec 55 cm de hauteur, 35 cm de largeur et 25 cm d’épaisseur y compris poches, roues et poignées peut faire l’affaire. En revanche, vous pouvez faire recours aux aspects suivants :

  • Court séjour : 40 à 60 cm de hauteur.
  • Séjour de 7 à 15 jours : 56 cm de hauteur, voire 65 cm.
  • Longs séjours : 70 cm de hauteur pour la valise.

Le prix

Il s’agit en effet du rapport qualité/prix. Le prix d’une valise varie en fonction de plusieurs aspects. Il prend en compte la marque, le design, le type de roulettes et bien d’autres. Vous trouverez néanmoins des modèles moyens de gamme avec un excellent rapport qualité/prix.

L’avantage en élixir, ce qu’il faut pour gagner

Une bonne combinaison de cartes et un excellent timing de déploiement sont les règles essentielles pour gagner au Clash Royale. Toutefois, cela demande également une gestion minutieuse de l’élixir qui s’avère être la seule ressource utilisée en attaque.

Créer l’avantage en élixir

En attaque comme en défense, les cartes utilisées sont seulement celles qui sont intégrées au deck. Et comme le recommande si bien la moyenne en élixir (3.3-3.5 élixir) il est toujours mieux de combiner des cartes qui ne coutent pas chers ou dont la valeur en élixir est plutôt moyenne pour optimiser ses chances de gagner dans les arènes.

Pour contrer les attaques de l’adversaire, le joueur doit utiliser ces cartes avec intelligence, même s’il est difficile de contrer certaines cartes. Rappelons que certaines cartes de sorts comme les flèches et la boule de feu, pour n’en citer que celles-là, sont impossibles à contrer. Sachant bien que vos tourelles prendront en charge les unités ennemies une fois dans leur ligne de mire, il est donc primordial de limiter les dépenses en élixir en contrant les attaques de l’adversaire par des unités coûtant moins chères en élixir par rapport aux troupes déployée. Par exemple, une armée de gobelin à lances ne coûtant 2 élixirs peut venir à bout d’une valkyrie. Les troupes dont les dégâts sont à effet de zone peuvent être utilisées pour contrer les attaques d’une armée de squelettes. Par ailleurs, les troupes aériennes peuvent être de véritables atouts face à des troupes n’ayant que la capacité d’attaquer au sol, des troupes terrestres donc.

Ne jamais rester inactif

Peu importe la stratégie que vous adoptez dans le jeu, vous ne devez jamais rester inactif. Que ce soit dans l’offensive ou dans la défensive, vous devez songer à déployer quelques cartes lorsque la jauge d’élixir atteint son niveau maximum, celle des 10 barres. Vous prenez de l’avance en déployant vos cartes une fois la jauge remplie, surtout lorsque l’adversaire ne prend pas d’initiative.

Il est recommandé de laisser son adversaire initier le combat pour contrer ses cartes mais, il ne sert à rien d’attendre lorsque la jauge d’élixir atteint ses 10 barres. Tout ceci implique une bonne combinaison de cartes et un deck pouvant facilement garantir un avantage en élixir durant les combats.

Les 1 minutes de gloire

Au cours des combats et durant la dernière minute règlementaire du jeu, la jauge d’élixir est accélérée. Vous avez la capacité de déployer deux fois plus rapidement les cartes de votre deck. Attention, votre adversaire à la même fonction. Durant ces dernières minutes de combats acharnés, seul un déploiement coordonné mènera à la victoire. Toutefois, vous devez prendre en compte la façon de jouer de votre adversaire.